• 6
  • ,
  • 2
  • 4
  • 0
  • ,
  • 3
  • 0
  • 5
BELGES AIDENT LES CYBERCRIMINELS

De quelle façon aidez-vous les cybercriminels ?

Un ordinateur non protégé permet aux cybercriminels de commettre facilement des délits et de rendre dangereux l’accès à Internet. Faites le test et nettoyez votre ordinateur ici. Vous apprendrez ainsi à tenir compte des risques en ligne et nous rendrons tous ensemble Internet à nouveau plus sûr et plus fun. Ensemble, faisons baisser le compteur.

Récupérons internet

À sa création, Internet se voulait un lieu d'interconnexion et de plaisir. Un lieu où des individus partageant les mêmes valeurs se retrouvent et où des idées sont échangées. Internet a transformé le monde en village.

Malheureusement, c'est aussi un lieu où co-existent la cybercriminalité, le terrorisme, la fraude, les cyberattaques, ... 

68 % de la population belge ne dispose pas d'une protection en ligne suffisante et facilite la tâche des criminels. Cela représente un risque pour vous, votre famille, vos amis, vos collègues et implique des conséquences pour notre économie. C'est la raison pour laquelle nous voulons vous montrer comment vous armer contre ces risques à court et long terme. Afin de faire baisser ensemble le compteur de 6.491.641  Belges non protégés. Vous pourrez ainsi continuer à profiter en toute sécurité des avantages d'Internet et vous mettrez les cybercriminels hors-jeu.

D’où vient ce chiffre ?

Le chiffre de 6.491.641 Belges qui aident les cybercriminels représente une estimation, basée sur les données suivantes :
  • Selon la Banque mondiale, en 2014, 85 % des Belges étaient connectés à Internet, ce qui représente 9.546.531 concitoyens.
  • L’étude « Cost & Impact of Cybercrime in Belgium » de 2015 de l’université de Gand révèle que 68 % des participants courraient un plus grand risque lorsqu’ils surfaient parce qu’ils ne savent pas comment se protéger ou pensent, à tort, surfer en toute sécurité.
  • Si nous transposons ce pourcentage en nombre de Belges qui utilisent Internet, nous obtenons que potentiellement 6.491.641 Belges ne sécurisent pas suffisamment leur ordinateur, smartphone ou tablette et, en quelque sorte, aident les criminels à leur insu.